Durée du traitement,
prise en charge sécurité sociale et mutuelles

L’EMDR est un outil dans une démarche de psychothérapie.
C’est pour cette raison que l’EMDR est prescrit dans les traumatismes, les crises d’angoisse, la dépression et les phobies. L’EMDR [associé à un travail plus en profondeur ] est aussi intéressant pour récupérer de l’Estime de Soi.

Les thérapies EMDR comprennent un nombre variable de séances avec 3 comme seuil minimum.

La durée de la prise en charge est intimement liée à :

  • l’intensité de la souffrance ou du handicap ;
  • le caractère unique ou la répétition des symptômes ;
  • le niveau de la souffrance et la façon d’y faire face ;
  • la profondeur et le nombre de traumatismes ;
  • le caractère récent ou ancien des traumas et symptômes.

En fonction de tous ces critères, et selon la DEMANDE du patient, un plan de traitement est construit et la fréquence des séances est définie d’un commun accord.

 

Quels autres facteurs doit on prendre en compte pour évaluer la durée de la prise en charge ?

Il faut avoir constamment en tête que le cerveau est complexe et que la vie de chacun est unique.

Il arrive parfois qu’au cours du traitement, des images et traumatismes, enfouis dans l’inconscient surgissent et exigent bien évidemment d’être traités.

Aussi, au cours du traitement, il est important de laisser le temps à l’interprétation des rêves survenus entre les séances (ou juste dans la nuit qui a suivi ou précédé la séance).

A contrario, le cerveau humain ayant une plasticité propre et des ressorts encore inconnus, on constate parfois des traitements qui s’accélèrent avec une disparition rapide des symptômes et une durée de traitement plus courte que prévue.

 

Mutuelle et Sécurité Sociale : quelle participation ?
Certaines mutuelles proposent un forfait « psychothérapie » ; dans ce cas, il suffit de demander au praticien une facture d’honoraire et l’adresser à sa mutuelle.

Prendre un RDV

Tél : 06 14 45 80 58
3 rue Berlioz, 06000 Nice
Mail : docteur.fischler@gmail.com

5 + 10 =